News

News » Article

«Grand potentiel en énergie pour les machines de grandeur moyenne»

Jusqu’ici, un Cat Certified Powertrain Rebuild n’était que rarement sollicité en Suisse. Pourtant, d‘importantes possibilités d‘économies sont réalisables, également pour les machine de chantier de grandeur moyenne, affirme Stefan Hager, Responsable du Service après-vente chez Avesco.

Avec un Powertrain Rebuild, le groupe motopropulseur retrouve son état neuf. En moyenne, près de 3'000 pièces sont respectivement remplacées ou remises en état dans le groupe motopropulseur.

En entendant le terme Cat® Certified Powertrain Rebuild, nombreux sont ceux qui pensent tout d’abord aux machines géantes pour l’industrie des matières premières. Or, avec cette révision pour d’autres machines, une économie allant jusqu’à 50% du prix de la machine neuve peut également être réalisée, indique Stefan Hager, Responsable du Service après-vente chez Avesco, dans l’interview. Pour ce type de révision, les clients pourront désormais profiter d’une attrayante action spéciale jusqu’au 31.12.2020.

Qu’est-ce qu’un Cat Certified Powertrain Rebuild (CCPR)?

Il s’agit d’une révision générale du groupe motopropulseur tout entier (en angl. Powertrain) d’une machine de chantier. Ce faisant, celui-ci est remis à l’état neuf et la vie productive de la machine sera multipliée par deux. Observé sur l’entière durée de vie d‘une machine de chantier, il n’existe aucune autre solution engendrant des coûts d’exploitation globaux inférieurs. En outre, la révision peut être étendue en y intégrant des options supplémentaires, il s’agit alors d’un Cat Certified Powertrain Rebuild+.

Pourquoi le groupe motopropulseur est-il un composant aussi important dans les machines de chantier?

Le groupe motopropulseur est extrêmement déterminant pour la productivité et la fiabilité de la machine. Toute panne de certains composants entraîne généralement des réparations très coûteuses. C’est pourquoi un investissement dans un Rebuild – de préférence avant l’apparition d’un dommage capital  – peut être extrêmement judicieux, comparé à l’acquisition de composants neufs, voire même d’une machine neuve.

Pour quelles marques et types de machines un CCPR est-il disponible?

Le CCPR est disponible pour les machines de la marque Cat, et en l’occurrence pour les machines de grandeur moyenne et les grandes machines: chargeuses sur pneus, tombereaux articulés, tombereaux rigides, tracteurs à chaîne, pelles hydrauliques et chargeuses sur chenilles.

A partir de quelle grandeur de machine un CCPR est-il opportun?

Nous examinons toujours, cas par cas, si un Rebuild peut être pris en considération pour une machine. En tant qu’affirmation générale, on peut citer les types et les grandeurs de machines suivantes: les chargeuses sur pneus à partir du modèle 950, tous les tombereaux  articulés et rigides, les tracteurs à chaînes à partir du modèle D6, les pelles hydrauliques à partir du modèle 352 et toutes les chargeuses sur chenilles.

A quoi reconnaît-on le moment propice pour un CCPR?

De manière générale, on peut affirmer que le moment approprié est venu lorsque, compte tenu des heures de marche de la machine, un remplacement est pris en considération. Lorsque l’écart technologique, par rapport à la génération actuelle des machines, n’est pas trop important ou s’il s’agit d’une machine avec des configurations spéciales, est un avantage de plus. Car, n’oublions pas: Avec un Rebuild, aucune nouvelle technologie n’est installée, mais la machine est remise à l’état dans laquelle elle se trouvait en tant que machine neuve. Ce qui veut dire par conséquent: Lorsque l’écart technologique est important, l’acquisition d’une machine neuve avec l‘état le plus récent de la technique devient éventuellement plus intéressante.

Les machines utilisées intensivement avec de nombreuses heures de marche par an sont donc plus indiquées que celles qui ont été peu engagées sur une période assez longue?

Oui, on peut le dire ainsi.

Quel est le prix d‘un Rebuild et combien peut-on économiser, comparé à l’achat d’une machine neuve?

Les coûts pour un Rebuild se situent en moyenne approximativement entre 35 et 60 pour cent du prix d’une machine neuve correspondante de la série la plus récente, en fonction de l’étendue de la révision souhaitée. On obtient par conséquent une machine à l’état neuf à peu près pour la moitié du prix d’une machine neuve actuelle.

Mot clé, la sécurité en matière de coûts: Existe-t-il un plafond des coûts?

Oui, bien sûr. Lors d’un Rebuild, la machine est toujours examinée tout d‘abord de manière approfondie.  Sur cette base, nous établissons ensuite l’offre engageante avec des coûts plafonnés. En tant que client, j’ai donc une entière sécurité en matière de coûts.

Qu‘en est-il lorsque, malgré tout, pendant le Rebuild des dommages supplémentaires sont identifiés?

Le travail correspondant effectué en supplément et, éventuellement, les coûts pour des pièces de rechange supplémentaires sont toujours inclus dans le prix de l’offre. Le client n’encoure donc aucun risque.

Combien de temps un Rebuild dure-t-il?

Généralement entre 1 et 3 mois, en fonction du type, de la grandeur de la machine et selon l’étendue de la réparation.

Comment vais-je combler le temps pendant que la machine est en réparation?

Il est possible d’inclure une machine de location dans l’offre à des conditions attractives.

Les Rebuilds sont-ils répandus en Suisse?

A ce jour, ils ne le sont que rarement et essentiellement pour les grandes machines. Ceci provient du fait que l’on associe fréquemment le Rebuild en Suisse avec de telles machines, dont il n’y en a pas tellement en service dans notre pays. Or, il est moins connu qu’un Rebuild offre le potentiel d’économie évoqué, également pour les machines de grandeur moyenne. Et là, il y a encore beaucoup de potentiel.

Le Rebuild est-il plus répandu à l‘étranger?

Oui. Il avait été lancé sur le marché il y a 35 ans par Caterpillar, l’origine se trouvant dans les pays ayant de grandes industries de matières premières. De très grandes machines et, coûteuses en conséquence,  sont là au travail, qui fonctionnent par roulement et qui accomplissent énormément d’heures de marche en peu de temps. Là, une, voire plusieurs révisions générales, sont donc particulièrement rentables. Mais, grâce aux expériences accumulées, le concept a pu s’étendre successivement sur d’autres grandeurs de machines et a trouvé sa voie dans d’autres pays. A l’heure actuelle, il s’agit d’une offre qui a fait ses preuves et qui jouit d’une grande acceptabilité.

Comparaison du prix Rebuild vs. achat neuf

 

Uniquement jusqu‘au 31.12.2020: S’assurer d’imbattables conditions spéciales*!
Profitez jusqu’à fin 2020, d’une offre bien ficelée pour un Rebuild avec une transparence totale des coûts.

  • 3 ans de pleine garantie
  • Contrat de service intégral à des conditions préférentielles, 5’000 h ou plus longtemps
  • Financement à 0% sur 24 mois
  • Vous payez la révision en 24 mensualités – sans intérêts, sans acompte

Intéressé? Dan ce cas, veuillez contacter Stefan Hager, Responsable du Service après-vente, téléphone 062 915 83 66, e-Mail stefan.hager@avesco.ch.

* Valable lors de la conclusion d’un Cat Certified Powertrain Rebuild ou d’un Cat Certified Powertrain Rebuild+