News

News » Article

Journée nationale Futur en tous genres 2021: Lorsque le moteur d’une pelle est démonté en 1‘000 pièces détachées

Langenthal, 11.11.2021, 7h 30: Eline Stalder et son père André sont prêts à entamer leur journée de travail. Il va de soi: La sécurité d’abord. A l’accueil, Eline reçoit un gilet de sécurité, des lunettes et des chaussures.

Engager la tenaille – et zack: Eline Stalder prépare un composant du moteur pour sa remise en état.

Connaissance professionnelle, technique et énergie sont exigées au même titre.

Equipe bien rodée: Eline et André Stalder en train de travailler dans l’atelier des moteurs d’Avesco à Langenthal.

Le moteur après le démontage des composants.

Une machine gigantesque: Durant une pause, Eline accompagnée de son père André, a pu prendre place dans cette pelle sur chenilles Cat 365C. C’est dans une telle machine que l’agrégat réparé par eux sera monté.

Lieu d‘intervention: Interlaken. Mission: Remplacement du filtre à charbon actif. Le technicien de service Avesco, Peter Buser et sa fille Dorina préparent les appareils pour extraire les près de 300 kilogrammes de charbon actif du boîtier du filtre. L’ancien charbon est pompé à l’aide de la pompe à vide raccordée, pour ensuite remplir le nouveau charbon.

Engagement total: Après le remplacement du charbon actif, voici Dorina en train de fixer le couvercle du boîtier du filtre.

Après un travail aussi laborieux, la pizza est encore meilleure: Dorina Buser.

Non seulement être spectateur, mais y participer. C’est ce que des élèves des 5èmes à 7èmes classes ont pu découvrir à la Journée nationale Futur en tous genres.

Le lieu de travail de son père n’est pas un endroit inconnu pour Eline. Dans le passé, elle avait déjà accompagné André Stalder, spécialiste en réparations chez Avesco à Langenthal. Mais, y mettre véritablement la main à la pâte, comme maintenant à la Journée Futur en tous genres 2021 – c’était une première pour la jeune fille de douze ans qui fréquente habituellement la sixième classe.

«Elle le fait très bien», se réjouit André Stalder.  Le père et la fille travaillent ensemble aujourd’hui et réparent un moteur diesel d’une pelle sur chenilles Cat 335F. «Nous démontons le moteur et le mettons en pièces. Passionnant!», explique Eline. La prochaine étape consiste à effectuer la révision de tous les composants. Equipée d’une tenaille, l’écolière prépare la prochaine intervention. Le père André l’observe brièvement et hoche de la tête, avant que les deux continuent à travailler côte à côte – comme une équipe bien rodée.

«L‘équipe Buser» en route à Interlaken

Changement de lieu. Une équipe père-fille est en route à Interlaken. Peter Buser, technicien de service dans la division Systèmes d’énergie, s’engage avec sa fille Dorina, 10 ans, sur le terrain de la station d’épuration Interlaken. Leur mission: remplacer le filtre à charbon actif avec lequel le gaz de digestion sera nettoyé.

Près de 300 kilogrammes de charbon actif sont à extraire du boîtier du filtre à l’aide de la pompe à vide. Il s’agit donc tout d‘abord: s’emparer de la clé à molette et desserrer la vis du boîtier. Après avoir retiré l’ancien charbon, Dorina et Peter remplissent le nouveau charbon avec la pompe à vide.

«Je dois dire, Dorina est manuellement très douée. Je n’ai pas eu grand chose à lui expliquer. Elle aime aussi bricoler à des appareils à la maison et aide lorsque quelque chose doit être réparé», indique Peter Buser.

 Une fin de journée de travail bien méritée

Ça y est, c’est fait! Le filtre est de nouveau opérationnel et «l’équipe Buser» peut rentrer chez elle en étant satisfaite - avec toutefois une petite escale à la Pizzeria. «Une récompense est naturellement de mise», dit Peter Buser et rit. J’ai passé une belle journée avec mon père», déclare Dorina et se réjouit du sac à dos original Avesco auquel les participants à la Journée Futur ont droit.

A Langenthal, la journée touche également à sa fin. Lorsque nous rencontrons à nouveau Eline et André Stalder dans l’atelier des moteurs, il est peu avant 17 heures. Il s’agit dès lors de restituer le gilet de sécurité, les lunettes et les chaussures. «Cela t’as plu chez nous ?» demande la réceptionniste, Karin Steiner, au moment du départ. «Oui», répond Eline, avant de rentrer à la maison avec son père André, tous deux satisfaits de leur journée de travail.

Avesco remercie chaleureusement tous les participants à la Journée Futur 2021!

 

Impressions d’Eline et de Dorina de leur Journée Futur en tous genres chez Avesco en haut dans la galerie d‘images.