News

News » Article

Virtual Press Event 2020: Commande à distance avec Cat® Command

Aux Etats-Unis, Cat Command est utilisée, par exemple, dans les décharges avec des conditions de sol instables. Le machiniste commande la pelle depuis la console dans un bâtiment.

Console de commande de la nouvelle Cat Command. Le système à caméra offre un meilleur aperçu sur l’environnement de travail qu’avec la vue depuis la cabine.

Cat Command est également disponible dans une version simplifiée. Sa durée d’installation est de 1 jour et demi.

La chargeuse sur pneus Cat 988K est exploitable avec Cat Command.

Grâce à Cat Command, les machines de chantier peuvent être pilotées depuis une distance quelconque. Les expériences faites aux Etats-Unis démontrent ses avantages. La solution sera disponible en Europe à partir du 2ème trimestre 2021. Tout d’abord, pour les pelles hydrauliques et les tracteurs à chaînes de grandeur moyenne.

La sécurité et l’efficacité sont les deux côtés d’une médaille. Le Virtual Press Event Caterpillar 2020, émis depuis un studio sur le terrain du Learning & Demonstration Center de Caterpillar à Malaga en Espagne, l’a clairement prouvé. Cat Command est la solution, avec laquelle Caterpillar veut offrir davantage de sécurité et d’efficacité à ses clients lors d’interventions potentiellement dangereuses.

Cat Command est une solution permettant de commander les machines de chantier à distance par connexion sans fil. Elle était disponible jusqu’ici, essentiellement dans les machines œuvrant dans l’industrie minière. Lors de cet événement presse virtuel pour les représentants internationaux des medias, Jason Ramshaw, Global Commercial Manager de la Division Construction digital & technology chez Caterpillar, présentait cette nouvelle solution pour le segment des machines de grandeur moyenne.

L’idée fondamentale de la nouvelle Cat Command pour les pelles hydrauliques et les tracteurs à chaînes dans cette catégorie de grandeur, consiste à sortir le machiniste de la machine lors de travaux potentiellement dangereux, de sorte qu’il puisse la commander depuis un lieu sécurisé. Les décharges ou également les gravières et les usines de traitement avec des conditions de sol instables ou d’autres sources de dangers peuvent être des domaines d’application de cette commande à distance. Au cours de cet événement presse, on pouvait voir un autre exemple d’utilisation, en l’occurrence, une pelle dans l’espace de chargement d’un grand navire marchand pour des matériaux en vrac avec là aussi, une nature du sol instable. Le chemin du machiniste pour se rendre dans la cabine est également risqué dans de telles conditions.

Regarder par-dessus l‘épaule du machiniste

L‘efficacité joue également un rôle majeur dans l’utilisation de la Cat Command, en plus de l’aspect de la sécurité. Lors d’un changement d’équipe, le machiniste n’a pas besoin de parcourir le trajet jusqu’à la machine, mais est directement dans la centrale de commande et peut immédiatement reprendre la tâche de l’opérateur précédent. Pour les travaux particulièrement exigeants, un machiniste expérimenté peut, en outre, regarder par-dessus l’épaule de l’opérateur. La formation de nouveaux collaborateurs devient également plus simple de la sorte.

Et finalement, Cat Command doit rendre le travail du machiniste plus attractif. Un poste de travail, agréablement chaud en hiver et tempéré en été et, plus est, parfaitement sécurisé, peut être un argument dans le concours lors du recrutement de machinistes adéquats.

Disponibilité pour les modèles de machines

Cat command sera disponible en Europe, tout d’abord à partir du 2ème trimestre 2021 pour les pelles hydrauliques Cat 320, 323, 330, 336 et 340. Les tracteurs à chaînes Cat D5 et D6 suivront vraisemblablement au plus tard au cours du 4ème trimestre 2021.

C’est ainsi que fonctionne la Cat Command

La nouvelle solution est disponible sous forme d’un soi-disant kit, contenant deux composants : la console de commande (galerie photos en haut) et l‘équipement dans la machine de chantier.

La console de commande comprend le siège du machiniste et les fonctionnalités de commande, comme les Joysticks, tels qu’on les connaît d’une vraie cabine. La durée entre la manipulation du Joystick et le mouvement de la machine se situe entre 100 et 150 millisecondes, soit une réactivité pratiquement en temps réel. L’espace écran doté de plusieurs moniteurs est monté vis-à-vis du siège et permet d’assurer la visibilité sur l’environnement de travail.

L’équipement dans la machine de chantier renferme un système à caméra ainsi que l’unité de commande pour l’exploitation radio. Une caméra permet de voir sur la machine depuis l’extérieur. La visibilité par Cat Command peut même offrir un meilleur aperçu sur l’environnement de travail qu’avec le machiniste étant assis dans la machine.

La liaison entre la console de commande et la machine est assurée par connexion Internet WLAN. La distance entre les deux est infime.

La solution, le kit : Compatible avec des machines de chantier plus anciennes

L’équipement de la machine de chantier avec Cat Command s’effectue par de soi-disant kits. Il s’agit de sets avec tous les composants nécessaires à l’équipement. Caterpillar livre le kit au concessionnaire, lequel l’installe sur place chez le client, le met en marche et instruit l‘opérateur. Cat Command est également compatible avec des machines plus anciennes. La condition primordiale réside dans la présence de valves électriques à commande pilote. L’installation de la Cat Command dure de 2 à 2 jours et demi. Une version simplifiée, avec laquelle l’opérateur doit être posté à portée de vue avec une distance par rapport à la machine de chantier de 400 mètres au maximum, qu’il pilote avec une commande à distance radio plus simple, peut être installée en l’espace de 1 à 1 jour et demi. En cas de besoin, Cat Command peut être démontée et installée dans une autre machine.

Objectif final, la conduite autonome

A l’occasion de cet événement presse, Jason Ramshaw parlait du but visé avec la Cat Command : «Nous emmenons nos clients en voyage. Avec la Cat Command, nous sommes désormais sur la voie de la machine de chantier semi-autonome. L’objectif final sera la conduite entièrement autonome, également pour les machines de chantier.» On pourrait même imaginer ultérieurement une version sans cabine pour certains modèles. Mais pour l’instant, nous souhaitons préconiser la flexibilité pour les clients, dans le sens que le machiniste puisse encore commander son véhicule depuis la cabine. Une réflexion sensée, du fait qu’en Europe, précisément, le véhicule est fréquemment déplacé d’un site d’intervention à un autre.», affirmait Ramshaw.